MBC – La brasserie

Dans notre "brewpub", en plus d'une sélection variée et changeante de bonnes bières artisanales de l'est de la France, on vous propose aussi et surtout NOS bonnes bière artisanales et très très locales : brassées sur place !

Animés par l'amour des bonnes choses et de l'authenticité, voici ce qu'on a en ce moment en pression pour vous désaltérer :

Notre atelier de brassage 

Avec une modeste unité de brassage 300L et 6 cuves de fermentation du même volume, on produit avec amour et passion chaque semaine des bières de toutes sortes et aux recettes en constant renouvellement...

De la désormais classique IPA bien houblonnée à la blanche légère de style belge ou allemand, en passant par toutes les nuances de blonde à brune, on brasse de tout en fonction des inspirations et des saisons !

Et pour en savoir d'avantage sur Microbrasserie et Compagnie globalement tu peux aller faire un tour sur les réseaux sociaux, sur la page "À propos" ou bien sur notre galerie photo.

Une question ou une proposition ? Je t'invite à nous contacter ici !

Actu de la brasserie

La levure – l’âme vivante de la bière !
Ah la levure, vaste sujet ...  

Concrètement, qu'est-ce que la levure ?

"Saccharomyces Cerevisiae", c'est le nom latin de la levure ... ou plutôt des levures ! Car il en existe des centaines de sortes et chaque levure différente donnera une bière aux saveurs bien différentes, il ne faut pas négliger son importance !   La traduction de "Saccharomyces" : "Saccharo" ... la saccharine, ça te parle ? Ici il s'agit donc de sucre "myces" ... le mycélium, tu connais ? En rapport avec les champignons La levure est donc un micro-organisme, longtemps considéré comme un champignon à tord : un champignon à sucre. C'est en fait une levure, utilisée depuis l'antiquité pour faire gonfler nos pains ou pour faire de l'alcool à partir de ... sucres ! En effet, l'alcool est créé par les levures qui mangent les sucres du malt pendant les deux à cinq semaines fermentation et c'est à ce moment qu'elles libèrent l'alcool mais aussi une myriade de saveurs et aussi du gaz carbonique qui donnera plus tard les bulles à la bière.  

Et cette levure, quand arrive-t-elle dans la bière ?

Après avoir ajouté notre houblon lors de l’ébullition du moût sucré (voir l'article sur le houblon), on refroidit rapidement le moût à température de fermentation (~10°C pour une lager ou 20°C pour une ale) pour pouvoir y ajouter nos levures vivantes sans les cuire ! Ensuite, on peut aussi ajouter de nouveaux ingrédients pendant la fermentation, des fruits, des épices ou des houblons !   Curieux d'en apprendre d'avantage ?... Tu pourras participer à un de nos stages de brassage prochainement si ça t'intéresse 🙂 Et en attendant, tu peux aller en apprendre d'avantage en lisant quelques bons livres de brassage par exemple   À très bientôt chez MBC !
Le houblon – La star incontestable de la bière
Le houblon est à la bière ce que le laurier est au pot-au-feu : une épice !  

Mais concrètement, qu'est-ce que le houblon ?

Cette fleure délicate et complexe apporte à la bière son amertume, mais aussi une myriade de saveurs et d’odeurs pouvant aller de florales à fruitées en passant par épicées ou boisées … Des centaines de variétés existent aujourd’hui. Une des questions qui reviens le plus souvent c'est celle-ci : Et l'alcool de la bière, ça viens du houblon ? Et non ! L'alcool est créé par les levures qui mangent les sucres du malt pendant la fermentation. Le houblon quant à lui apporte saveurs et amertumes !  

Et le houblon, il entre comment dans notre bière ?

Ajouté lors de l’ébullition du moût, ou bien pendant la fermentation, il ravira les amateurs d’IPA très chargées comme les adeptes de Pils délicates... Une fois en contact avec le moût bouillant (voir fabrication du moût), il libère ses saveurs, son odeur, mais aussi son amertume ! Et pendant la fermentation alors ? C'est ce qu'on appelle un "houblonnage à froid" ou "dry hopping" en anglais. La température étant plus faible, de l'ordre de ~20°C pendant la fermentation au lieu de 100°C pendant l'ébullition, le houblon libère alors très peu d'amertume et ses huiles essentielles fragiles sont préservées pour le plus grand bonheur de nos papilles 😉   Curieux d'en apprendre d'avantage ?... Tu pourras participer à un de nos stages de brassage prochainement si ça t'intéresse 🙂 Et en attendant, tu peux aller en apprendre d'avantage en lisant quelques bons livres de brassage par exemple   À très bientôt chez MBC !
Le malt – Le cœur et le corps de la bière !
Le malt est le premier ingrédient de la bière, juste après l'eau évidemment. Le malt, ou plutôt les malts apportent à nos bières artisanales leur couleur, leurs saveurs et les sucres qui seront ensuite transformés en alcool par les levures !  

Mais concrètement, qu'est-ce que le malt ?

C’est une céréale germée, séchée puis grillée ou caramélisée à différentes intensités par le malteur. On peut faire du malt d’orge, de blé, de sorgho, d’épeautre …   Une des questions qui reviens le plus souvent c'est celle-ci : Le malt brun là, c'est pour faire de la Guiness ? Alors levons le voile : OUI ... et non ! Les recettes de bières sont majoritairement constituées de plusieurs malts pour obtenir un équilibre. Pour brasser une bière comme une Guiness (une bière "Stout") il faut : Une grosse dose de malt pale pour la base (~50 à 80%), une dose moyenne de malt caramélisé pour les saveurs (~5 à 20%), un peu de blé ou d'avoine pour apporter de la rondeur parfois (généralement < 20%), et enfin, une toute petite dose de malts torréfiés (~5%) pour la couleur intense et le gout grillé  

Et on en fait quoi du malt pour le transformer en bière ?

Lors du brassage le malt est infusé dans de l’eau chaude à température maîtrisée, il se transforme alors en sucres et donne ce liquide sucré appelé « moût » qui sera plus tard transformé en bière lors de la fermentation par les levures (voir l'article sur les levures à bière). Simple ?... On pourrait le croire mais en réalité il y a des dizaines de variables à bien régler pour obtenir le bière désirée !   Curieux d'en apprendre d'avantage ?... Tu pourras participer à un de nos stages de brassage prochainement si ça t'intéresse 🙂 Et en attendant, tu peux aller en apprendre d'avantage en lisant quelques bons livres de brassage par exemple   À très bientôt chez MBC !
>